Actions GIR‎ > ‎

De Satu Mare à Grenoble: “l’échange d’expériences en 2012…”

Entre le 8 et le 16 Septembre, une délégation roumaine composée de 3 représentants de l'association Stea et de l'Association GIR 2003 de Satu Mare a participé à Grenoble à une visite d'échange d’expériences organisée par l'association Grenoble Isère Roumanie.
L'événement était axé sur les services médico-sociaux et sur l'accès aux soins pour les personnes en difficulté extrême, le public similaire à celui de l’association Stea. 
A l'origine de cette action se trouve l'excellente relation de partenariat que l’association Stea a depuis le début de ses activités avec le docteur Micul Nicolae Sorin, et l’association GIR 2003 de Satu Mare, qui fournissent en fonction de leurs possibilités, des services médicaux, des médicaments, des informations, et des conseils sur des questions de santé et d'hygiène aux enfants et jeunes des rues et aux familles qui fréquentent le centre de jour de Stea; le Dr Micul étant souvent le seul soutien médical que ces personnes peuvent obtenir gratuitement, en dehors de l’urgence. 
Cette idée d’échange d'expériences est partie des grands besoins de soins des enfants et jeunes des rues, qui sont dépourvus d’assurance maladie.
L’association française Grenoble Isère Roumanie (partenaire de l’association Stea depuis de nombreuses années), a organisé cet échange d'expériences à Grenoble pour permettre à l'équipe roumaine de découvrir le système existant en France pour faciliter l'accès aux soins aux personnes en difficultés et également pour étudier certains modèles d’intervention en santé publique qui sont utilisés avec succès en France et qui pourraient être repris en Roumanie. 
La visite a inclus un grand nombre de services spécialisés qui offrent des services medicaux et médico-sociaux pour des personnes vivant dans la rue, étrangers, demandeurs d'asile, ou migrants des pays de l’ Europe de l'Est, y compris de nombreux Roms de nationalité roumaine vivant ou passant par Grenoble. L'accès aux soins pour ces personnes passe en grande partie par des services publics, dans des centres de santé ou services financés par l'Etat, le Conseil général ou le Conseil municipal qui travaillent en étroite collaboration avec diverses ONG.
L’équipe Roumaine a eu la possibilité d’avoir des dialogues très intéressants avec des professionnels français dans les services suivants: Centre Départemental de santé ( planification familiale, vaccinations, dépistage et traitements des tuberculoses, et des maladies sexuellement transmissibles ), l'Association des Centres de Santé de la ville de Grenoble (AGECSA), la Permanence d'Accès aux Soins de Santé (PASS) au CHU Grenoble , le Centre d'Accueil Municipal « La Boussole » avec ses lits Halte soins santé , Médecins du Monde , la Direction santé Ville de Grenoble, le pôle Psychiatrie Précarité de Grenoble.

Une autre expérience intéressante a été d’assister à une réunion de travail du Pôle Santé de Saint Martin d'Hères où, sous la direction de médecins, des stagiaires nous ont présenté leurs programmes de recherche dans le cadre de leurs études universitaires à la faculté de médecine, sur les inégalités sociales de santé ( la réduction de ces inégalités étant une réelle préoccupation de ces médecins ).
Une opportunité unique pour l’équipe roumaine a été de participper à une activité de groupe organisée par l'Association ETC., qui utilise des techniques de thérapie intégrative basée sur un modèle de soins communautaires collectifs, développés par le professeur Adalberto Barreto de la Faculté de médecine de Ceará (Brésil) travaillant avec les personnes en grande difficulté dans les quartiers les plus pauvres (favelas) de villes brésiliennes. La thérapie communautaire agit sur deux déterminants de la santé: le stress et le soutien social, conduisant indirectement à l’augmentation de l'estime de soi des participants, évitant l'internalisation et l'exclusion sociale. Cette expérience a eu un véritable rôle formateur, étant un modèle qui a beaucoup suscité l'intérêt des professionnels roumains, qui voient les avantages de son application avec le groupe d'enfants et de jeunes des rues qui fréquentent le centre de jour de l’association Stea.
Un autre objectif de la visite à Grenoble a été le renforcement des partenariats dans le domaine social et le développement de nouvelles coopérations. L’association Grenoble Isère Roumanie a organisé des rencontres de l’équipe roumaine avec d'autres organisations et institutions du domaine social, construisant une première étape vers le développement de partenariats institutionnels. 
Le 12 Septembre, l’association Grenoble Isère Roumanie a organisé une conférence réunissant plus de 60 personnes, dont beaucoup de donateurs qui permettent à GIR de soutenir Stea en cofinancant le budget de fonctionnement du centre de jour à hauteur de 400 euros par mois. Cette conférence a été l'occasion de présenter le plus récent rapport d’activité de l’Association Stea et les résultats obtenus avec les enfants et les jeunes des rues, suscitant l'admiration des participants qui ont déclaré qu’en France, un accompagnement  de cette durée nécessite souvent l’intervention de 5 ou 6  associations différentes, en partenariat avec les services publics...
Le 13 Septembre, une autre conférence a été organisée, cette fois-ci, à l’IFTS d’ Echirolles, pour présenter le programme de l’Association Stea aux étudiants intéressés par les stages de pratique professionnelle à l'étranger. La formatrice a été convaincue du professionnalisme et de la qualité du travail, et a encouragé les étudiants à choisir cette association comme lieu de stage à l’étranger.
Avec les membres de l’association Grenoble Isère Roumanie, Stea a pu discuter du développement des activités de jardinage menées actuellement dans le jardin du centre de jour de l’association. Les jeunes des rues ont montré un grand intéret pour cette activité, et l'un des projets futurs de l'association Stea est de la développer en explorant la faisabilité d'une entreprise d’insertion dans ce domaine. Avec le soutien de l'Association Grenoble Isère Roumanie, l’équipe de  Stea avait pu bénéficier en Août 2012 d’une session de formation conduite par Mme Hélène HOLLARD, expert français en agroécologie. La délégation roumaine a eu l'occasion de la  revoir à Grenoble, ce qui a permis de rediscuter de ce projet. Par ailleurs, l'équipe roumaine est rentrée à Satu Mare avec des outils spéciaux de jardinage et un fond de départ pour l'achat d'équipements et de graines afin d’assurer dans les meilleures conditions le travail d'automne et la préparation du sol pour l'année prochaine.

Pour conclure, cette visite d'échange d’expériences a été très constructive pour l’Association Stea à plusieurs niveaux. Elle fut une véritable source pour revitaliser l'espoir que, malgré les difficultés financières liées à la grave crise économique au niveau national et international, l’Association Stea pourra continuer ses actions, soutenant les progrès obtenus par les enfants et les jeunes des rues sur leur chemin vers l’intégration sociale durable. 
Nous remercions l’association Grenoble Isère Roumanie qui est toujours proche  de nous et tous ceux que nous avons eu le plaisir de rencontrer à Grenoble pendant ce séjour.

Cristina Bala Diacuc, directrice de Stea
Comments