Le Delta du Danube, un « coin de paradis » oublié

Cet été, lors de nos vacances en Roumanie, nous avons découvert avec énormément de plaisir, le Delta du Danube. Plus exactement le village nommé Crisan, ou se trouve au n° 180 bis la pension de Petre et Caroline Vasiliu. Petre, est un passionné d’ornithologie et un très grand pécheur. Caroline, française comme son prénom l’indique, a rejoint Petre et ils élèvent ensemble leurs enfants. 

Crisan compte environ 200 habitants et une poignée de touristes, dont une bonne partie de français, Caroline doit y être pour quelque chose… Leur pension, très récente, a été construite avec beaucoup de goût en respectant la tradition du lieu, grandes vérandas, toit couvert de roseau, et un système de moustiquaire infaillible ! Sur le petit ponton, qui se trouve juste devant leur maison, on peut pêcher, admirer le coucher du soleil, se laisser bercer par les vagues du Danube. On peut également louer un canoë, à un prix très correctes (20€ la journée), et partir sur les canaux riches de nénuphars, d’oiseaux, de grenouilles et de poissons. On peut choisir de voguer à la découverte du Delta dans toute sont intimité et sa grandeur, jusqu’au lacs à proximité, comme le Lac Iacob. Là bas, nous avons approché des colonies de pélicans, nous avons aperçu des cormorans, des hérons et des martin pécheurs, … mais aussi quelques serpents. Nous avons assisté à la « pêche artisanale » des autochtones à base de filets cachés dans les eaux. Les seules bouteilles en plastiques que nous avons pu voir en ce lieu – et ce n’est pas du tout le cas ailleurs …- avaient comme fonction de signaler l’emplacement des filets. Une grande campagne de sensibilisation pour un environnement propre est en cours, au petit débarcadère de Crisan une banderole affiche «  une bouteille en plastique disparaît dans 800 ans, les "abrutis" jamais, pourtant ils sont biodégradables.. ». 

Un jour nous avons fait une balade en bateau à moteur avec Petre. Il nous a emmenés dans des lieux inédits et il nous a présenté tous les oiseaux rencontrés, une balade magnifique qui a durée environ 7h pour une participation de 25€ par personne. Pour 5€ de plus nous avons eu droit à une balade en charrue, tirée par des chevaux, dans le foret Letea, une forêt de chênes qui ont poussés sur le sable, unique en Europe ! Tous les matins, midi et soir la table était dressée dans une salle à manger très conviviale, et des spécialités locales nous attendaient : poissons pêchés le jour même, brochet, carpe, silure, œufs de poisson et la fameuse soupe des pêcheurs (ciorba pescareasca).A noter, même si je risque de vous donner un peu trop de chiffres, que la pension complète chez eux est de 32€ par personne la journée, pour hébergement et 3 repas par jour ! Petre et Caroline sont aussi très impliquées dans la vie associative du Delta, ils ont un projet de construire un espace de jeu pour les enfants de l’école de Crisan. Si vous êtes à la recherche d’une destination atypique, d’un accueil chaleureux, pensez à la Pension Vasiliu ! (www.ecoturismdelta.ro )
Mais si vous rêvez de vous baigner dans la mer, sur une plage presque sauvage, loin du littoral de la mer noire bondé de monde, sans des centaines de terrasses avec leur musique assourdissante, sans les vendeurs ambulants, sans des "voisins" sur la plage à moins d’un mètre de vous, ne baissez pas les bras !

Plage en Roumanie

Cela existe bel et bien en Roumanie ! Ce lieu s’appelle Gura Portitei et vous pouvez y arriver uniquement en bateau à partir de Jurilovca. Une ancienne société de pêche, Piscicola SRL, à construit en roseau et jonc un charmant petit village de vacances, 380 personnes étant sa capacité maximale. On peut choisir entre le camping, les maisonnettes bleues sur la plage ou les villas. La nourriture est bonne, les prix sont abordables, il faut juste avoir le temps à midi pour le service qui tarde un peu à venir…, mais la bière est bonne et fraîche (1€ le verre de 400 ml) ! Au delà de la petite plage aménagée, d’où nous avons aperçu des dauphins, s’étale sur des kilomètres une réserve naturelle en bord de mer. Elle est couverte de coquillages blancs et de nids d’oiseaux au lointain… je vous laisse imaginer le coucher de soleil dans cet endroit… (www.guraportitei.ro )

Petra et Bogdan Petrescu
Comments