Par monts et par « veaux »


S’il est vrai que les campagnes roumaines apportent au touriste la sérénité, elle réveillent chez nous, "les seniors" bien des souvenirs : les travaux des champs peu mécanisés, les faucheurs aux gestes élégants et précis, les meules de foin, le retour au village des troupeaux à la tombées de la nuit, les charrettes (caruţa), les forêts sans bois mort …..sont pour nous un retour aux sources bénéfique.


Les nombreux musées ethnographiques ; certains très petits dans les villages et d’autres plus importants dans les villes sont pour nos jeunes, une occasion unique de se construire une idée de la vie à la campagne de nos générations passées… mais pas si lointaines. Encore aujourd’hui, (mais pour combien de temps ?) la campagne roumaine est un immense conservatoire de la mémoire collective européenne car les traditions villageoises, autant païennes que religieuses, sont encore bien présentes.


Comments